Horaires des Messes

   Samedi 20      S. Bernardin de Sienne, Conf.

                   8 h 30 – A Belloy, messe pour M. et Mme Mercier.

    Confessions à Belloy de 11 h 30 à 12 h 00 ; de 16 h à 16 h 30 ; de 19 h 30 à 19 h 45.

      Samedi soir   18 h 30 – A Villaines, messe pour Valentin Delépine.

 Dimanche 21   5ème Dimanche après Pâques.

                               9 h 00 – A Villiers, messe pour Laura Roldao.

                             11 h 00 – A Belloy, messe pour Geneviève Morin.

Lundi 22    Des Rogations.

                           18 h 30 – A Belloy, messe à une intention particulière.

   Mardi 23         Des Rogations.

                            9 h 00 – A Belloy, messe à une intention particulière.

Mercredi 24    Des Rogations. Vigile de l’Ascension.

                         10 h 00 – A Belloy, messe pro Populo.

                        14 h 30 – Catéchisme.

                       18 h 30A Villaines, messe de l’Ascension pour Simone Vandendaele et Simone Pimbert.

Jeudi 25       Ascension de Notre Seigneur Jésus-Christ.

                      9 h 00 – A Villiers, messe pro Populo.

                     11 h 00 – A Belloy, messe pour la Famille Monestier.

  Vendredi 26     S. Philippe Néri, Conf.

                      18 h 15 – Catéchisme.

                     20 h 00 – A Belloy,  messe pour Alain Salomon.

Samedi 27      S. Bède le Vénérable, Conf. et Doct.

                          8 h 30 – A Belloy, messe à une intention particulière.

            Confessions à Belloy de 11 h 30 à 12 h 00 ; de 16 h à 16 h 30 ; de 19 h 30 à 19 h 45.

  Samedi soir   18 h 30 – A Villaines, messe pour Mariana Americo de Lemos.

Dimanche 28    Dimanche après l’Ascension.

                              9 h 00 – A Villiers, messe pour marie Lefrançois.

                            11 h 00 – A Belloy, messe pour Anne-Marie et François-Xavier Mouillère.

 

     MOIS DE MARIE           

    Chers frères et sœurs,

Le mois de mai est un mois aimé et apprécié pour différents motifs. Dans notre hémisphère, le printemps avance, avec ses floraisons nombreuses et colorées ; le climat, normalement, est favorable aux promenades et aux excursions. Pour la liturgie, mai appartient au Temps de Pâques, le temps de l'”Alléluia”, du dévoilement du mystère du Christ dans la lumière de la Résurrection et de la foi pascale ; et c’est le temps de l’attente de l’Esprit Saint, qui est descendu avec puissance sur l’Église naissante à la Pentecôte. La tradition de l’Église de dédier le mois de mai à la Vierge Marie s’accorde bien avec ces deux contextes – “naturel” et liturgique. En effet, elle est la fleur la plus belle qui ait fleuri dans la création, la “rose” apparue à la plénitude des temps, quand Dieu, en envoyant son Fils, a donné au monde un printemps nouveau. Et elle est en même temps la protagoniste, humble et discrète, des premiers pas de la communauté chrétienne:  Marie en est le cœur spirituel, parce que sa présence au milieu des disciples est en elle-même mémoire vivante du Seigneur Jésus et gage du don de son Esprit.

L’Évangile de ce dimanche, tiré du chapitre 14 de saint Jean, nous offre implicitement un portrait spirituel de la Vierge Marie, là où Jésus dit : “Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui” (Jn 14, 23). Ces expressions s’adressent aux disciples, mais elles peuvent s’appliquer au plus haut point justement à celle qui est la première et parfaite disciple de Jésus. En effet, c’est Marie qui a observé la première et dans sa plénitude la parole de son Fils, manifestant ainsi son amour pour lui, non seulement en tant que mère, mais plus encore, comme servante humble et obéissante ; c’est pourquoi Dieu le Père l’a aimée et la Très Sainte Trinité a établi en elle sa demeure. En outre, là où Jésus promet à ses amis que l’Esprit Saint les assistera en les aidant à se souvenir de chacune de ses paroles, et à les comprendre profondément (cf. Jn 14, 26), comment ne pas penser à Marie qui, dans son cœur, temple de l’Esprit, méditait et interprétait fidèlement tout ce que son Fils disait et faisait ? De cette façon, avant Pâques déjà, mais surtout après, la Mère de Jésus est devenue aussi la Mère et le modèle de l’Église.   ( Benoît XVI  – Regina Caeli – 9 mai 2010)

     

Prière pour la France

O Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France. Préparez le cœur de vos enfants à la mission qu’ils vont avoir à accomplir pour toutes les nations, pour l’Église toute entière. O Père, ô mon Dieu, que les cœurs de vos élus tressaillent maintenant à votre appel, reconnaissant votre voix, votre commandement, votre invitation à agir. Conduisez-les, ô mon Dieu, chacun à sa place et chacun à sa mission. Imposez-leur vous-même tout ce que vous voudrez de chacun d’eux et de tous. Que rien ne soit l’effet de leur propre choix, mais uniquement de votre unique volonté d’amour. O Vierge Immaculée, ne les laissez pas s’égarer ni se tromper. Amen